News

Library : New books for the month of November 2014.

maxMax   Sarah Cohen-Scali

19 avril 1936. Bientôt minuit. Je vais naître dans une minute exactement. Je vais voir le jour le 20 avril. Date anniversaire de notre Führer. Je serai ainsi béni des dieux germaniques et l’on verra en moi le premier-né de la race suprême. La race aryenne. Celle qui désormais régnera en maître sur le monde. Je suis l’enfant du futur. Conçu sans amour. Sans Dieu. Sans Loi. Sans rien d’autre que la force et la rage.
Je mordrai au lieu de téter. Je hurlerai au lieu de gazouiller. Je haïrai au lieu d’aimer. Heil Hitler !”

Max est le prototype parfait du programme “Lebensborn” initié par Himmler. Des femmes sélectionnées par les nazis mettent au monde de purs représentants de la race aryenne, jeunesse idéale destinée à régénérer l’Allemagne puis l’Europe occupée par le Reich.

Une fable historique fascinante et dérangeante qu’on ne peut pas lâcher. Une lecture choc, remarquablement documentée, dont on ne sort pas indemne.

Et aprèsEt après… Guillaume Musso

A huit ans, Nathan est entré dans le tunnel lumineux de la “mort imminente”. Plongeant dans un lac pour aider une fillette, l’enfant s’est noyé. Arrêt cardiaque, mort clinique.Et puis, de nouveau, la vie.Vingt ans après, Nathan est devenu l’un des plus brillants avocats de New York. Il a tout oublié de l’épisode. Il a même fini par épouser la petite fille du lac, Mallory, sa femme tant aimée. Mallory qui l’a quitté, mais qui lui manque comme au premier jour…Mais Nathan ignore que ceux qui reviennent de l’autre côté, ne sont plus tout à fait les mêmes. Aujourd’hui qu’il connaît la réussite et la notoriété et la prospérité, il va découvrir pourquoi il est revenu. Est-il encore un homme comme les autres?
Une histoire d’amour et de suspense, une course vers l’inconnu qui s’écoute avec la gorge nouée mais l’envie irrésistible de connaître la suite.

Pensées quotidiennesPensées quotidiennes Omraam Mikhaël Aïvanhov

Comme celui qui, partant pour une longue randonnée, met des provisions dans son sac à dos afin de se restaurer en chemin, pour marcher fermement sur les chemins de la vie nous avons besoin de transporter de la nourriture, disons symboliquement du pain. Ce pain, ce sont les principes de la science spirituelle. Le voyage que nous avons entrepris, il y a bien longtemps, ne se terminera pas avec notre existence actuelle, car cette existence est seulement une étape sur la route que tous les êtres ont à parcourir depuis qu’ils sont sortis du sein de l’Éternel. Combien de régions différentes nous devrons traverser jusqu’à ce que nous retournions, un jour, dans notre véritable patrie ! Nous ne sommes que des voyageurs sur la terre, il ne faut jamais l’oublier, et nous avons encore beaucoup à marcher. C’est pourquoi nous devons penser à remplir chaque jour nos sacs de ce pain céleste que sont les vérités de l’âme et de l’esprit, afin de pouvoir continuer à étudier, à travailler, à aimer.

SophrologieSophrologie – Repères pour un discernement pratique et spirituel   Bertran Chaudet

La sophrologie semble offrir un chemin séduisant, surtout en ses premières étapes qui invitent à mieux connaître son corps et à y puiser une énergie positive. Cependant le chemin s’avère plus hasardeux quand on se rend compte quelle anthropologie structure cette “science” du mieux-être. Aussi bien le dévoilement des intentions de son fondateur, Alfonso Caycedo, que l’histoire des pratiques diverses qu’il inspire, invitent au discernement.
Le chrétien, tout particulièrement, ne peut être qu’interrogé sur le fondement de sa vie spirituelle quand la sophrologie met l’accent sur des expériences sensibles considérées comme des fins en soi. Bertran Chaudet rappelle l’urgence de se mettre au service de la quête de sens et de bonheur des hommes et des femmes. Mais ce service ne peut s’accomplir qu’à l’écoute du message paradoxal des Béatitudes, autrement dit dans l’acceptation du scandale de la croix du Christ, signe de l’amour de Dieu pour tous les hommes.

Un avion sans elleUn avion sans elle  Prix des Maisons de la Presse  Michel Bussi

Lyse-Rose ou Emilie ? Quelle est l’identité de l’unique rescapé d’un crash d’avion, un bébé de trois mois ? Deux familles, l’une riche, l’autre pas, se déchirent pour que leur soit reconnue la paternité de celle que les médias ont baptisée Libellule. Dix- huit ans plus tard, un détective privé prétend avoir découvert le fin mot de l’affaire, avant d’être assassiné, laissant derrière lui un cahier contenant tous les détails de son enquête.

Du quartier parisien de la Butte-aux-Cailles jusqu’à Dieppe, du Val-de-Marne aux pentes jurassiennes du mont Terrible, le lecteur est entraîné dans une course haletante jusqu’à ce que les masques tombent. Hasards et coïncidences ne sont-ils que les ricochets du destin ? Ou bien quelqu’un, depuis le début, manipule-t-il tous les acteurs de ce drame ?

Le séminaireSéminaire Lacan – L’antiphilosophie 3, 1994-1995 Alain Badiou

Lacan a été, depuis la fin des années cinquante du dernier siècle, un compagnon essentiel autant que malaisé de mon itinéraire intellectuel. Aussi dans ce Séminaire la controverse est-elle constamment mêlée à la surprise étonnée devant les inventions du maître. On chemine comme on peut, dans la broussaille parfois. Mais on rencontre tant de formules décisives ! Celle que je retiendrai parmi tous ces trésors verbaux consiste à dire que l’objectif de la cure est “d’élever l’impuissance à l’impossible”.
Ce pourrait bien être la définition, par moi cherchée depuis longtemps, et que Lacan avait trouvée de longue date pour un usage tout différent, de la philosophie.

Amérique latineAmérique latine, les défis de l’émergence La Documentation française

Dans ce dossier, Marie-France Prévôt-Schapira et Sébastien Velut présentent de façon nuancée l’émergence de l’Amérique latine sur la scène mondiale. Croisant approches thématiques et territorialisées, l’analyse s’effectue à la fois à l’échelle de l’Amérique latine et à celle des pays qui la composent.

Dans le domaine géopolitique, les relations avec l’Amérique du Nord pèsent lourd même si d’autres facteurs, tels les investissements chinois et l’emprise des cartels sur les économies, expliquent l’insertion des pays latino-américains sur la scène mondiale. Des caractéristiques internes influencent également la façon d’intégrer (ou pas) des flux mondialisés : les migrations bien sûr, mais aussi les modèles de développement privilégiés. Enfin, les métropoles sont au centre de toute réflexion sur les perspectives d’évolution de la mosaïque latino-américaine.

Utile à chaque niveau du collège et du lycée, ce numéro de la Documentation photographique permet aussi de préparer les concours de l’enseignement.

Former une famille recomposée heureuseFormer une famille recomposée heureuse – Comment faire pour que chacun trouve sa place    Jean-Paul Sauzède, Anne Sauzède-Lagarde

Cet ouvrage écrit par des spécialistes des problèmes familiaux offre les clés et un outil pratique, utilisable par tous, parents et enfants dés le plus jeune âge, pour trouver une organisation satisfaisante et régler les problèmes quotidiens : garde partagée, lieux de vacances, attribution des chambres, qui paie quoi et pour qui ? Entente entre les enfants, etc. Il montre ce qu’il faut faire pour que chacun se sente compris et trouve sa place, pour harmoniser les habitudes, les caractères et les rôles.

De la kippa à la croixDe la Kippa à la Croix Jean-Marie Elie Setbon

Non seulement Juif, mais de formation rabbinique, Juif orthodoxe puis loubavitch ! Mais voilà que l attirance du Christ en croix rencontré dans sa jeunesse en région parisienne se réveille avec la mort d un Juif converti, celle de Jean-Marie Lustiger, cardinal-archevêque de Paris.

Ce récit dévoile l itinéraire d un croyant travaillé pendant de longues années, à l ombre de la basilique du Sacré-Coeur de Montmartre, par une contradiction apparemment irréconciliable : être Juif et aimer le Christ ! Jean-Marc Setbon, un temps prénommé Elie, devient Jean-Marie Elie Setbon au prix de souffrances que seul un amour intense peut aider à surmonter. Cet amour a un nom, c’est Jésus, scandale pour les Juifs, folie pour les païens.

Recherches de la FranceRecherches de la France Pierre Nora

Après Historien public, qui se voulait un portrait d’époque à travers les engagements d’un itinéraire individuel, après Présent, nation, mémoire, qui tentait de dégager, par ces trois mots, les rôles de la conscience historique contemporaine, ce troisième volet de mon entreprise réunit les principaux essais que j’ai consacrés à la France, son identité et sa mémoire. L’organisation presque naturelle de ce rassemblement fait apparaître une image fortement unitaire : celle de l’État-nation dans son âge accompli.
Il s’enracine chronologiquement de la Révolution de 1789 aux retombées du gaullisme et du communisme, ces deux versions ultimes de la France qui ont mélangé toutes les deux, à doses variables, la nation et la révolution. Car ce sont en définitive les entrelacs de la nation, de la république et de la révolution qui sont le sujet de ce livre. On va de la nation universelle à la nation communautaire, de la République de combat à la République patrimoine, de la Révolution conquérante à l’épuisement de l’idée révolutionnaire.
Toutes les percées idéologico-politiques qui se sont affirmées depuis, – socialiste ou libérale, européenne, souverainiste ou écologique -, n’ont fait que souligner l’ébranlement de cette identité traditionnelle. C’est la fin d’un projet national incorporé. Entre ces Recherches de la France et Les lieux de mémoire, auxquels ce livre emprunte plusieurs de mes propres contributions, il y a par-delà la différence de nature, un air de parenté.
Dans les deux cas, ce n’est pas une histoire personnelle de la France, mais une manière personnelle d’écrire cette histoire ; une histoire éclatée, où cependant l’analyse approfondie de chaque éclat dit quelque chose de la singularité mystérieuse du tout.