News

October 2017

Petit pays

PRIX GONCOURT DES LYCÉENSRIX GONCOURT DES LYCÉENS

Gaël Faye

En 1992, Gabriel, dix ans, vit au Burundi avec son père français, entrepreneur, sa mère rwandaise et sa petite soeur, Ana, dans un confortable quartier d’expatriés. Gabriel passe le plus clair de son temps avec ses copains, une joyeuse bande occupée à faire les quatre cents coups. Un quotidien paisible, une enfance douce qui vont se disloquer en même temps que ce “petit pays” d’Afrique brutalement malmené par l’Histoire.
Gabriel voit avec inquiétude ses parents se séparer, puis la guerre civile se profiler, suivie du drame rwandais. Le quartier est bouleversé. Par vagues successives, la violence l’envahit, l’imprègne, et tout bascule. Gabriel se croyait un enfant, il va se découvrir métis, Tutsi, Français… “J’ai écrit ce roman pour faire surgir un monde oublié, pour dire nos instants joyeux, discrets comme des filles de bonnes familles : le parfum de citronnelle dans les rues, les promenades le soir le long des bougainvilliers, les siestes l’après-midi derrière les moustiquaires trouées, les conversations futiles, assis sur un casier de bières, les termites les jours d’orages…
J’ai écrit ce roman pour crier à l’univers que nous avons existé, avec nos vies simples, notre train-train, notre ennui, que nous avions des bonheurs qui ne cherchaient qu’à le rester avant d’être expédiés aux quatre coins du monde et de devenir une bande d’exilés, de réfugiés, d’immigrés, de migrants.” Avec un rare sens du romanesque, Gaël Faye évoque les tourments et les interrogations d’un enfant pris dans une Histoire qui le fait grandir plus vite que prévu.
Nourri d’un drame que l’auteur connaît bien, un premier roman d’une ampleur exceptionnelle, parcouru d’ombres et de lumière, de tragique et d’humour, de personnages qui, tous à leur manière, tentent désespérément de survivre à la tragédie.

La renverse

Olivier Adam

“Ce n’est qu’au moment d’entrer dans le bar-tabac que la nouvelle m’a vraiment heurté, qu’elle a commencé à filer le tissu du drap que je tendais depuis des années sur cette partie de ma vie. J’ai demandé deux paquets de cigarettes, salué les habitués du plat du jour. Au-dessus des tables, un téléviseur s’allumait sur une chaîne d’information en continu. A l’instant où j’y ai posé les yeux, le visage éminemment télégénique de Jean-François Laborde s’est figé sur l’écran.
J’ai demandé qu’on augmente le volume. On annonçait son décès dans un accident de voiture. Suivait un rappel succinct de sa biographie. Fugacement, la pensée, absurde étant donné le temps accordé à l’information, qu’il n’avait pas été fait mention de ma mère m’a traversé l’esprit. ” Dans La renverse, Olivier Adam retrace l’itinéraire d’Antoine, dont la vie s’est jusqu’à présent écrite à l’ombre du scandale public qui a éclaboussé sa famille quand il était encore adolescent.
Et ce faisant, il nous livre un grand roman sur l’impunité et l’humiliation, explorées au sein de la famille comme dans l’univers politique.

Vies de Job

Pierre Assouline

Job est l’un des personnages les plus fascinants et énigmatiques de la Bible. Couché nu sur son tas de cendres, couvert de blessures, privé des siens et dépossédé de ses biens, il est le symbole de l’homme arbitrairement condamné qui affronte seul la justice divine. Depuis que le Livre de Job a été écrit, cette histoire a passionné et intrigué plus qu’aucune autre. Pourquoi ? C’est la question à laquelle Pierre Assouline a voulu répondre en partant sur les traces de Job, remontant près de vingt-cinq siècles jusqu’aux sources de ce texte dont l’auteur est inconnu, puis interrogeant les innombrables commentaires et représentations qu’il a suscités.
De cet immense parcours, qui l’a conduit dans les bibliothèques et musées du monde entier, et l’a fait partir à la rencontre d’êtres ordinaires et extraordinaires, est né un livre à mi-chemin entre biographie et roman. Déchiffrant les multiples visages de Job, Pierre Assouline en révèle l’importance dans notre civilisation, et surtout la manière dont l’histoire de Job nous aide à vivre. Vies de Job se lit en creux comme le récit d’une quête intérieure.

Les assassins de la 5e B

Kanae Minato

Patrick Honnoré (Traducteur)

Moriguchi Manami, 4 ans, est retrouvée noyée dans la piscine du collège où enseigne sa mère. Un mois plus tard, lors de son discours d’adieu à sa classe de 5e B, Mme Moriguchi accuse deux élèves d’avoir tué sa fille et leur annonce sa vengeance. A cette première intervention succèdent celles de la déléguée de classe, sous forme d’une lettre adressée à l’enseignante ; de la mère de l’un des deux meurtriers, au travers de son journal intime ; de l’adolescent lui-même, qui a des visions en flash-back de sa petite enfance traumatisante ; de l’autre coupable, qui se vante sur son site Internet de ses géniales inventions scientifiques ; enfin, un coup de téléphone de Mme Moriguchi à ce dernier.
Dans ce roman construit avec virtuosité, le suspense est maintenu jusqu’au bout, quand les différentes pièces s’assemblent pour dévoiler une machination glaçante. Malgré les différences culturelles, le thème évoque Crime, de Meyer Levin, qui avait fait sensation en son temps.

Stone rider

David Hofmeyr

Alice Marchand (Traducteur)

Seuls Adam Stone veut la liberté et la paix. Il veut une chance de s’échapper de Blackwater, la ville désertique dans laquelle il a grandi. Mais, plus que tout, il veut la belle Sadie Blood. Aux côtés de Sadie et de Kane – un Pilote inquiétant -, Adam se lance dans le circuit de Blackwater, une course à moto brutale qui les mettra tous à l’épreuve, corps et âme. Plus la récompense ? Un aller simple pour la Base, promesse d’un paradis.
Forts et pour cette chance d’une nouvelle vie, Adam est prêt à tout risquer…Survivront

La fille des abattoirs

Marc Villard

Un flic viré pour bavure qui se laisse employer par une jeune escort girl, un braqueur blessé planqué dans une maison à l’insu de son occupante, un veuf qui découvre sur son épouse décédée une vérité saisissante… Dix nouvelles noires aux atmosphères délicatement tendues et évocatrices, dans le style musical et percutant de l’un des meilleurs nouvellistes français. Entre plongée dans les bas-fonds et poésie urbaine.

Les nuits de Saturne

Marcus Malte

Pour échapper à la DDASS, Césaria, orphelin de 14 ans, se fait la belle. Il rencontre un clochard, Casper, qui deviendra plus qu’un père, un mentor. Avec lui, il apprend à survivre. Lorsque Casper meurt, Césaria décide alors de changer de vie et désire devenir une femme. La métamorphose s’accomplit. Elle rencontre Clovis, un braqueur qui sort de prison et qui veut à tout prix se venger.

Le facteur de l’espace

PÉPITE DU SALON (ALBUM)

Guillaume Perreault

Bob aime bien sa petite routine et adore son travail : pour lui, facteur, c’est un poste à hautes responsabilités. A bord de son vaisseau, il distribue des lettres et des colis à un tas de gens, partout dans la galaxie. Du moins, la partie de la galaxie qu’il connait. Par contre, ce matin, il y a un pépin au bureau de poste et tout son itinéraire est chamboulé, ce qui ouvre la porte à deux nombreuses aventures rocambolesques et surtout inattendues.

La jeunesse de Mickey

PRIX JEUNESSE D’ANGOULÊME

Tébo

Norbert, l’arrière-petit neveu de Mickey, est comme tous les gamins de son âge : le nez toujours plongé dans sa console de jeux vidéo. Alors, pour attirer son attention, son arrière-grand-oncle a l’habitude de lui raconter des histoires. Mais pas n’importe lesquelles : celles qu’il a vécues dans sa jeunesse. De palpitantes aventures dans lesquelles il a tour à tour été : cowboy, prisonnier dans le Bayou, as de l’aviation de la Première Guerre Mondiale, trafiquant de chocolat pendant la prohibition et même astronaute ! Norbert a un peu de mal à croire à ces récits invraisemblables, d’autant que, comme toutes les personnes âgées, pépé Mickey (comme l’appelle Norbert) a la vue qui baisse et la mémoire un peu comme un gruyère…
Tébo, co-créateur de Captain Biceps et probablement l’un des dessinateurs de gags les plus doués de sa génération, imagine dans un dialogue entre pépé Mickey et son arrière-petit neveu la jeunesse de la plus célèbre des souris. Retrouvez cinq histoires courtes dans lesquelles il revisite le monde de Mickey de son trait moderne et débordant d’idées, et où humour et aventure sont évidemment au rendez-vous !

Quelques minutes après minuit

Patrick Ness

Siobhan Dowd Bruno Krebs (Traducteur)

Depuis que sa mère est malade, Conor, treize ans, redoute la nuit et ses cauchemars. Chaque fois, quelques minutes après minuit, un monstre apparaît sous la forme d’un arbre gigantesque qui apporte avec lui l’obscurité, le vent, les cris. Le monstre vient chercher quelque chose de très ancien et de sauvage. Il veut connaître la vérité…