News

October 2015

Pas pleurer

Pas pleurer Prix Goncourt

Lydie Salvayre

Deux voix entrelacées. Celle, révoltée, de Georges Bernanos, témoin direct de la guerre civile espagnole, qui dénonce la terreur exercée par les nationalistes avec la bénédiction de l’Eglise catholique contre les ” mauvais pauvres “. Son pamphlet, Les Grands cimetières sous la lune, fera bientôt scandale. Celle, roborative, de Montse, mère de la narratrice et ” mauvaise pauvre “, qui, soixante-dix ans après les événements, a tout gommé de sa mémoire, hormis les jours radieux de l’insurrection libertaire par laquelle s’ouvrit la guerre de 36 dans certaines régions d’Espagne, des jours que l’adolescente qu’elle était vécut dans la candeur et l’allégresse dans son village de Haute Catalogne. Deux paroles, deux visions qui résonnent étrangement avec notre présent, comme enchantées par l’art romanesque de Lydie Salvayre, entre violence et légèreté, entre brutalité et finesse, portées par une prose tantôt impeccable, tantôt joyeusement malmenée.

Quand viennent les cyclones

Quand viennent les cyclones Anita Nair

Dominique Vitalyos (Traducteur)

Auteur de livres à succès, Mîra doit avant tout son statut social à son mariage avec Giri, cadre dirigeant d’une multinationale. Lorsqu’il la quitte brutalement, elle assure seule la survie matérielle de sa famille et prend peu à peu conscience du carcan dans lequel l’avait enfermé son rôle d’épouse exemplaire. Sa route rencontre alors celle du Pr. J. A. Krishnamurty, alias Jak, climatologue expert en cyclones, dont la fille de 19 ans est dans le coma après avoir été sauvagement attaquée sur une plage.
Un voile de silence et de peur entoure l’agression de cette jeune militante féministe, que la police ne peut – ou ne veut – élucider. Mîra et Jak vont réaliser progressivement que leurs destinées sont étrangement liées…

Les versets sataniques

Les versets sataniques Salman Rushdie

Nasier (Traducteur)

Un jumbo jet explose au-dessus de la Manche. Au milieu de membres humains éparpillés et d’objets non identifiés, deux silhouettes improbables tombent du ciel : Gibreel Farishta, le légendaire acteur indien, et Saladin Chamcha, l’Homme aux Mille Voix. Agrippés l’un à l’autre, ils atterrissent sains et saufs sur une plage anglaise enneigée. Gibreel et Saladin ont été choisis pour être les protagonistes de la lutte éternelle entre le Bien et le Mal.
Mais par qui ? Les anges sont-ils des diables déguisés ? Tandis que les deux hommes rebondissent du passé au présent se déroule un cycle extraordinaire de contes d’amour et de passion, de trahison et de foi avec, au centre, l’histoire de Mahound, prophète de Jahilia, la cité de sable, Mahound, frappé par une révélation où les versets sataniques se mêlent au divin.

Meurtre aux poissons

Meurtre aux poissons rouges Andrea Camilleri, Carlo Lucarelli

Serge Quadruppani (Traducteur)

A Bologne, on retrouve le cadavre d’un homme, mort étouffé, la tête dans un sac plastique. A ses côtés gisent trois poissons rouges. Mais, dans l’appartement, pas d’aquarium. En découvrant que la victime est originaire de Vigàta, l’enquêtrice Grazia Negro contacte, dans le plus grand secret, son confrère sicilien, Salvo Montalbano, qui accepte de l’aider. Les deux policiers se tiennent informés de leurs avancées respectives par courrier, y joignant pièces à conviction, rapports de police, photos, articles – tous reproduits ici.
Et, progressivement, les pièces du puzzle se mettent en place…

Créance de sang

Créance de sang Michael Connelly

Robert Pépin (Traducteur)

Fini les tueurs en série. Terry McCaleb, ex-agent du FBI, a subi une greffe du coeur et se repose sur son bateau lorsqu’une inconnue le somme d’enquêter sur le meurtre de sa soeur. McCaleb refuse, mais elle lui révèle que c’est le coeur de cette femme qui lui a été greffé. Alors, pour payer sa créance de sang, il reprend minutieusement l’enquête de police et retrouve la piste d’un tueur à la logique implacable.

Chandelles noires

Chandelles noires John Le Carré

Maurice Rambaud (Traducteur) et Marcel Duhamel (Traducteur)

Stella Rode, femme d’un professeur de Carne, une prestigieuse école privée pour jeunes gens de l’élite britannique; a été assassinée. Quelques jours auparavant, elle avait envoyé une lettre dans laquelle elle disait craindre pour sa vie et accusait son mari… Retiré de l’Intelligence Service, George Smiley, à la demande de l’une de ses amies, se rend à Carne pour aider la police. Le milieu enseignant est un petit milieu où tous se connaissent, se jalousent, s’espionnent…
Difficile de s’y faire accepter. Pourtant les langues se délient peu à peu jusqu’à faire jaillir une vérité qui est bien loin des convenances.

Vercors, Un vent de liberté

Vercors, un vent de liberté Bertrand Solet

France, été 1944 : les Alliés ont débarqué en Normandie. Au sud, c’est du plateau du Vercors, près de Grenoble, que soldats parachutés et combattants de l’intérieur devraient participer à la bataille de France. Mais la stratégie alliée change, et les maquisards du Vercors se retrouvent seuls face à l’ennemi, ses chars, ses canons, et ses dix mille soldats. Pour se battre, Jeannot et Pierre-Louis ont quitté leur village, leurs familles, ils doivent se cacher dans les bois et vivre mille dangers. Entre la peur et le courage, ils rencontreront des traîtres, mais aussi des héros, et donneront tout pour que vive le pays de la liberté.

Astérix chez les Pictes

Astérix Tome 35 Astérix chez les Pictes

Jean-Yves Ferri, Didier Conrad

Le Village d’Astérix enneigé se remet doucement d’un hiver glacial comme jamais, quand Astérix et Obélix font la plus étonnante des découvertes : un jeune homme enfermé dans un glaçon, échoué sur la plage ! Panoramix est formel : il s’agit d’un Picte. Mais qui sont les Pictes ? Des peuples de l’ancienne Ecosse, redoutables guerriers aux multiples clans, dont le nom, donné par les Romains, signifie littéralement « les hommes peints ».
Astérix chez les Pictes, c’est donc un voyage épique, en compagnie de Mac Oloch et de la belle Camomilla, vers une contrée riche de traditions. Au fil des pages, on découvre un peuple attachant dont les différences culturelles se traduisent en gags et jeux de mots mémorables. De l’eau de malt, des noms en Mac, des lancers de tronc, des bardes adeptes de la cornemuse, les origines du mur d’Hadrien et du monstre du Loch Ness sont dévoilés ! Et même des Gaulois en kilts, par Toutatis !

l'Arabe du futur

L’Arabe du futur Tome 1 Riad Sattouf

Une jeunesse au Moyen-Orient (1978-1984)

Fauve d’or – Meilleur album au festival d’Angoulêm

Né d’un père syrien et d’une mère bretonne, Riad Sattouf grandit d’abord à Tripoli, en Libye, où son père vient d’être nommé professeur. Issu d’un milieu pauvre, féru de politique et obsédé par le panarabisme, Abdel-Razak Sattouf élève son fils Riad dans le culte des grands dictateurs arabes, symboles de modernité et de puissance virile. En 1984, la famille déménage en Syrie et rejoint le berceau des Sattouf, un petit village près de Homs.
Malmené par ses cousins (il est blond, cela n’aide pas…), le jeune Riad découvre la rudesse de la vie paysanne traditionnelle. Son père, lui, n’a qu’une idée en tête : que son fils Riad aille à l’école syrienne et devienne un Arabe moderne et éduqué, un Arabe du futur.

K.O.

K. O. à Tel Aviv Asaf Hanuka

Fanny Soubiran (Traducteur)

Comment peut-on être israélien ? Comment est-il possible de vivre dans un pays perpétuellement en guerre, dont la légitimité est contestée, présenté au 20 heures comme l’un des endroits les plus dangereux du monde ?Cliché pour cliché, Tel Aviv s’affiche comme une métropole vibrante où coule le plaisir, gorgée de lumière et pourvue de l’une des plus brillantes scènes artistiques du monde, une Sin City qui nargue la sainte Jérusalem.Évoquant sa condition d’artiste, d’époux, de père ou tout simplement de citoyen israélien dans une chronique drôle, décalée et parfois surréaliste, Asaf Hanuka livre une image de son pays au quotidien, mais pas seulement : son dessin est au carrefour de toutes les icônes de notre époque, des 4 Fantastiques au New Yorker, du Rubik’s Cube aux Transformers, de la Shoah à Facebook ou à l’iPhone, dans une démonstration magistrale qui laisse le lecteur…
K. O. debout.